Voyage en train.

Place de l'étoile 2

L’inverse est vrai aussi, mais ce n’est pas le sujet du jour…

…où il serait écrit que certaines filles aiment à accrocher à leur bras, un beau garçon, comme elles exhiberaient un très beau sac.

Là, évidemment, il convient de définir sans tarder, ce que serait un beau garçon (ou un it-bag).

 

Le beau garçon se doit d’être, comme le beau sac, je crois, convoité par d’autres. Caractéristique-socle de cet homme un peu objet qui se sait désiré à un point, avec une évidence, qu’il en devient absolument désirable, pour celles dont la vie se joue entre apparences et conventions.

Avant-hier, je passai une partie une partie de ce dimanche fort pluvieux à bord d’un train. C’était Noël en avance, puisque train bondé oblige, je ne trouvai qu’une place, et que jackpot ! elle se trouvait à portée auditive de quatre it-boys, occupant un ‘carré’.

Moi, le train, je l’aime version feutrée.

Lire, dormir, laisser passer les paysages et le temps…

Tant pis pour moi, car le it-boy parle. Il parle beaucoup, il parle fort, il parle …de lui ! Obligé, tellement il est convoité !!!

Je sais maintenant, tout ou presque sur la jolie vie de ces quatre garçons…Un job dans la com’. çà ne s’invente pas ! Et puis çà en jette la com’. Salaires, événementiel local la veille et nuit en boîte . D’ailleurs ……des heures ‘de vol’, la brune au bar. Transparents d’élégance … ‘Et toi avec Alice, çà va ?’ Il y a des compagnes et même des maisons. Et d’ailleurs, tiens si on mettaient les chiffres sur la table, hein…qui a la plus grande.

Maison.

La suite parlera d’un dressing, de propos à vomir (ok, ok jsuis sensible) sur les enfants, la famille, et même le recyclage…

Je sais presque tout sur ces quatre garçons. Je sais aussi qu’aucun d’eux n’avait l’air vraiment heureux…

Il était trop tard pour faire l’achat un peu fou de bouchons d’oreille, et je deteste çà. Le train filait à travers les champs de maïs. Je ne pouvais pas ne pas entendre, j’ai contemplé leurs visages, leurs dégaines ‘besaces-branchouilles’et j’ai rêvé d’un monde où les sinistres creux-prétentieux seraient miraculeusement privés de l’usage de la parole…

Bonne semaine, les Oursins !

Oursine

Tagués avec : , , ,
Publié dans Bulles acides

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Abonnez-vous

Entrez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Partage