Piece of meat

Viande 1

‘Rocco’

Jme trompe, j’ai du mal entendre, mais si…il a bien dit ‘Rocco’.

Quelqu’un disait récemment qu’il ne s’agissait pas de travailler plus, pour gagner plus, mais de travailler plus pour mourir plus vite. A cet instant, jme dis que survivre professionnellement va avoir comme un goût de lutte.

Ok, inutile de me chatouiller, jvous la narre, mon histoire.

Ce taf, ce n’est pas la mine, on est bien d’accord. Hormis la température polaire, due, il parait, à une installation défectueuse de la clim., ce n’est pas très physique comme job. çà s’appelle ‘agent d’accueil’. Donc …on accueille. Oui, ‘on’, car là, repose le secret du job, dans l’alchimie de l’équipe.

Et celle ci repose sur un ordre social bien établi : Un mâle dominant entouré de femelles couinantes.

J’arrive.

Alors forcément, il convient de m’initier aux us et coutumes.

Le mâle dominant me présente son cheptel. Je vais en oublier, elles me pardonneront…

Il y a Cuisses de Grenouille, Jarret de porc, Caddie (ben oui, parce que ses fesses sont aussi larges qu’un chariot de supermarché). Je lutte, je vais m’évanouir…

Y a aussi, Insomnie, qui ne comprend rien et qui n’en dort plus, Dépression, qui a instantanément toute ma sympathie, vieux reflexe du thérapeute, que je fus dans une ancienne vie, Régime, et Maladie Grave.

La loi des recrutements à voulu que trois éléments mâles soient intronisés aussi : Nez Rouge, responsable de la sécurité, habitant un monde parallèle où les guerres intergalactiques semblent de rigueur et où seul le maniement du sabre laser, nous sortira de cette panade, Chamallow, qui a l’énergie et le charisme de son surnom, et Pierrot, improbable artiste échoué sur la grève.

‘Parce que tu vois, reprend-il, on a tous un surnom. C’est plus sympa, pour l’ambiance, la cohérence d’équipe, toussa, toussa… Et le mien, tu veux savoir ? ‘

A priori, jdirais non, mais au nom de l’ambiance sympa, et de la cohérence d’équipe, je crois que je n’ai pas le choix…

Et bien oui, j’ai bien entendu !

Il a dit, completly goguenard, ‘le mien c’est Rocco, tu devines pourquoi ?’

Si je n’avais les maxilliaires qui grincent, j’exploserais de rire. Jaune.

Je croyais avoir postulé pour un job, un truc sans éclat qui rassure mon banquier, et me voilà, en plein délire porn-freaks.

Rocco a finalement oublié de me ‘surnommer’. Devait y avoir une alarme, un clignotant qui s’étaient allumés dans son cerveau, lui imposant des limites, un truc qu’on appellerait la décence. Y avait aussi mes yeux, qui lui disaient d’oublier d’essayer, ou qu’il y aurait du pétage de dents.

Avec de jolis mots et en toute courtoisie.

Il en ressort aujourd’hui et sous couvert d’une évaluation trimestrielle (oui, oui comme à l’école) que je n’ai pasVVRAIMENT fait d’effort pour m’intégrer au sein de cette équipe. Que mon recrutement avait été basé sur le fait, que je semblais calme et capable d’empathie.

J’y lis que que parce que je suis de sexe féminin, j’aurais du accepter la notion de domination et de cheptel. Que pour ces mêmes raisons, on attendait de moi, douceur et compassion pour mes camarades de cage. Que ma taille fluette et ma voix posée disaient que je n’allais pas ramener. Que je serais docile et que ce serait facile…

Que…

Je n’ai pas entendu la suite, j’étais partie vomir !

Oursine

Publié dans Bulles acides
2 commentaires pour “Piece of meat
  1. Gaëlle dit :

    Bon bin l’herbe n’était pas plus verte ailleurs alors. Tu devrais quand même penser à partir sérieusement.

  2. oursine dit :

    Hello Gaëlle,
    En fait, il s’agissait de ma précedente cage, et l’évaluation avait eu lieu en février, mais le retour lui, était décalé de quelques mois…
    Alors même si une cage reste une cage, l’herbe est bel et bien, plus verte ailleurs 🙂 En un mot, j’ai sauvé ma peau !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Abonnez-vous

Entrez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Partage