Le jour où Mr Jones …

Je me disais que même si les conventions l’autorisent jusqu’au 31 janvier, il serait quand même un peu temps de vous écrire un post, de belle année à venir.

Mais cette année commence et elle est hécatombesque. Pluie sur ce lundi et mort annoncée de David Bowie.

Incrédulité. David Bowie ne peut pas mourir . C’est quoi cette blague ???

La vie est étrange. J’expliquais il y a deux jours, à ma fille, la légende des Trois Parques. Et voilà que la coupeuse a tranché le fil de la vie de Mr Jones.

La vie est étrange bis. On racontait hier soir aux kids, quel était le premier film que l’on avait eu le droit d’aller voir au ciné avec des copains. Sans nos parents. Et j’évoquais ‘L’homme qui venait d’ailleurs’ en précisant ‘un film avec Bowie’ …

Quand je vois les images que vous postez ce matin, toutes très singulières, je me dis que c’est cela l’absolue gloire. Quand chacun a un souvenir associé à l’un de tes morceaux, l’un de tes films.

Baudelaire m’attend, c’est toujours lundi, je fredonne ‘Modern Love’…

O.

Tagués avec : , , , , , , , , , ,
Publié dans Pétillance, rencontres d'artistes, Saison après saison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Abonnez-vous

Entrez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Partage