Insomnie#Taf en cage (suite)

Cheminée crépuscule 2

Avoir toujours eu un sommeil de bébé. Cette capacité à dormir, n’importe où, n’importe quand…

Virer insomniaque.

Avoir les yeux ouverts dans la pénombre. C’est un peu court, deux heures, pour une nuit de sommeil. çà va être très long, une journée, juste après…Etre épuisée, rien que d’y penser.

Se dire qu’il faudrait arrêter de penser, soit-dit en passant.

De penser à tout et à rien. A ce taf en cage qui me mine. A ce corps qui brûle des oreilles au bout des doigts, tellement çà me mine grave.

Rêver de s’endormir. Compter les moutons. Respirer calmement. Arrêter de compter après le 5437ème. Ne pas compter les heures, qui, elles, s’égrènent.

Regarder le chat dormir, comme un bienheureux.

Echafauder des plans pour une vie meilleure.

Dormir. Juste dormir. Comme avant !

Bon mardi, les oursins.

A vendredi,

Oursine

Tagués avec : , , , ,
Publié dans Bulles acides
2 commentaires pour “Insomnie#Taf en cage (suite)
  1. Itty dit :

    Une lime pour scier les barreaux !
    😉 M.

  2. Gaëlle dit :

    Sorsssssss, sorssssssss tes yeux t’obligent à regarder devant toi c’est le moment!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Abonnez-vous

Entrez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Partage