Trop intelligent ?

Monochrome Painting IKB2, 1961 Monochrome Painting IKB22, 1957 ...Monochrome Painting IKB2 1957 Yves Klein

Est on jamais trop intelligent ?

Evidemment, si je pose cette question, c’est qu’on me l’a posée, il y a peu…

Evidemment, épidermiquement, j’ai envie d’écrire non. Trois fois non.

Parce qu’intelligence ne rime pas forcément avec érudition rasante, et encore moins avec pédanterie. L’intelligence ce serait, ce truc qui pétille, la rapidité, les yeux qui brillent, l’envie d’en savoir plus, la curiosité, l’énergie, l’empathie…

Ce truc en plus, qui fait que tu ne t’ennuyes jamais, me disait quelqu’un, il y a longtemps.

Mais aussi, ce truc en plus, qui tristement, t’expose à la bêtise crasse, à l’étroitesse de vues, à la sale méchanceté à deux balles.

On s’étale.

On se relève.

Ne jamais s’excuser d’être singulier !

En attendant, moi, je boucle mes sacs. Départ dans quelques jours. Découverte d’une contrée . Je rêve de couleurs et d’images.

Très très bon week end à vous, bleu comme un monochrome de Klein !

A très bientôt,

Oursine

Tagués avec : , , , , , , ,
Publié dans De bulles en bulles, voyages, Pétillance, rencontres d'artistes, Saison après saison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Abonnez-vous

Entrez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Partage