Leçon de vidéo

Afficher l'image d'origine ateliermagique.com

Cher Toi !

Nous étions, ce matin, dans une salle d’attente et nous …attendions. De fil en aiguille, le sujet polémique de la vidéo de G.Canet, tournée, il y a quelques jours à Strasbourg a retenu notre attention.

Nous n’étions pas d’accord.

Alors même si je suis sûre de tenir le fil, le plus pertinent ;-), en rentrant, j’ai revu la vidéo.

Deux fois .

Alors G.Canet, l’homme, je ne le connais pas . Et ses films, j’en ai vu peu. Mais il en réalise, non ? Donc si je dis qu’il doit avoir quelques notions de cadrage, je ne me trompe pas trop ?!? Parce que là, pour une vidéo qui génère un tel buzz, le scénario  est un peu pauvre et la technique bien pourrave. En résumé, ce qu’on voit surtout, c’est sa bobine hilare. Et dans la construction narrative, ce qui déclenche le début de son enthousiasme, c’est bel et bien l’enseigne de la charcuterie ‘Porcus’. Car oui, on le sait bien, tous les Alsaciens sont gavés aux knacks et c’est d’une drôlerie…

Puis dans un mouvement de caméra, le souffle court de rire, il lie la découverte à la révélation. Le choc du documentaire.

Trois sacs de malbouffe made in America sont posés sur les marches d’un lieu de culte voisin.

Vade Retro Uncle Sam !

Et tapage de doigts en règle, pour ceux qui ont du mal à associer un acte à une conséquence.

Car, oui, cher Toi, tu as raison, manger génère des déchets et c’est proprement dégueulasse de ne pas jeter ses restes de pique-nique.

Buzz, tout le monde s’affole, déferlement de critiques, les élus se confondent en mots de justification.

Moi je te dis à Toi, que cette place de l’hypercentre, elle est moche. C’est un parking, ni esthétique, ni convivial. Et peut être serait il temps de la repenser , comme un square avec des bancs et PLUSIEURS poubelles . Car oui, dans un rayon de 100mètres, il n’y a pas moins de trois lycées et trois milliards de touristes qui transitent vers cette bonne vieille cathédrale.

En attendant, G.Canet a quitté la ville et continue sa promo, en l’agrémentant, merci Twitter, du Rock & roll (du nom du film promotionné) Challenge. Il s’agit d échanger par le biais dudit Twitter, avec sa compagne dans la vie et dans le film, ce que ma fille appelle des ‘photos dossiers’ . Ainsi a-t-on pu voir G.Canet en caleçon, G.Canet en chaussons, G.Canet avec sa bouillotte . Ah non, celle ci est la même que celle avec les chaussons.

Tu as raison, cher Toi, comme ce genre de trucs ne me passionne pas, je ne suis pas obligée de les faire défiler sur mon écran. Je déteste ces images-juste-pour-rire prises par les gens qui t’entoure.

Bon je Te promets que quand je m’assieds sur ces mêmes marches, je jette mes papiers dans une poubelle 😉

Mais comme le faisait remarquer le proviseur d’un lycée voisin, ce mauvais documentaire aux allures de selfie vidéo lourdingue, nous interpelle sur le pouvoir des images, la notoriété et ce qu’on en fait, l’instantaneité de la diffusion et l’anonymat du net qui permet de laisser libre cours à toutes les rancoeurs.

Donc oui ‘Merci Guillaume’ de nous rappeler tout çà ! En 43 secondes .

Je rajouterai, qu’on devrait peut être vous inviter à filmer nos actions auprès des plus précaires, en ces temps de grands froids et le reste de l’année.

Qui sait…

Un tel buzz pourrait réveiller les consciences les plus endormies de nos politiques .

Belle fin de semaine, les Oursins !

O.

 

Tagués avec :
Publié dans Bulles acides, Saison après saison
Un commentaire pour “Leçon de vidéo
  1. itty dit :

    Bien parlé. J’ai le même point de vue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Abonnez-vous

Entrez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Partage