Chantier dans ma ville…

Chantier B2

Fracas. Chaos. Poussière…Chute de béton armé. Vestiges de métal. Trouée. Ici et maintenant… Demain, ce sera différend.

Vue sur la rivière.

Enfin !

Jusqu’à quand ? Indifférence des gens qui passent. Convoitise d’un espace qui se libère dans l’hyper-centre de la ville. Ceux qui sont dans le secret des Dieux savent ce qu’il en adviendra…Pas moi.

Pour l’instant, jour après jour, j’observe. Peu m’importe, pour l’instant, l’après.

Engins de chantier. Maisons éventrées. Façades debout comme des décors de théâtre. Oscar Wilde nous nargue encore pour quelques jours.

‘Il faut, nous rappelle-t-il, avoir des rêves assez grands pour ne pas les perdre de vue quand on les suit’

Bonne semaine, les Oursins ! Le givre arrive !

A vendredi,

Oursine

Tagués avec : , , , ,
Publié dans Photos, Saison après saison
4 commentaires pour “Chantier dans ma ville…
  1. Cécilie dit :

    Merci pour cette belle citation d’Oscar Wilde !
    Cette photo me fait aussi penser aux sordides décors du film de Polanski « Le Pianiste ».

  2. d’aprezs ce que j’ai compris, se sera un nouveau parking avec entrée privative pour le printemps, les commerçants de la petite rue qu’il y a derrière (et où il y a Toto tissus) on tous une pétition à signer contre ce projet car l’entrée sera dans leur toute petite rue.

  3. martin dit :

    Tout mute, tout change, tout passe, rien n’est permanent 😉
    Merci de nous rappeler ces très beaux mots d’Oscar.

  4. oursine dit :

    Merci pour vos commentaires !
    Entre temps, l’image d’Oscar a disparu, le pan de mur n’est plus. Le chantier suit son cours, et peut être, oui, un parking remplacera un parking … Dommage …
    Il nous reste les mots .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Abonnez-vous

Entrez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Partage