Où niche le sexisme ?

Pink & Blue 2

‘Pie niche haut, oie niche bas. Où niche hibou ? Hibou ne niche pas. ‘ fredonne MissTigrou …

Le temps des fêtes se conjugue au temps du à nos familles. Ainsi aurais-je vu la mienne, un peu plus que de coutume, ces dernières semaines.

Au cours de l’un de ces moments, l’une des femmes présentes, s’approche de Fils aîné, quatorze ans moins cinq, et lui lance joyeusement : ‘Alors, c’est toi, l’homme de la maison, maintenant !’

Il est aussi mal à l’aise, que je suis interloquée !

Certes, son père et moi, ne vivons pas ensemble, et elle n’est pas au fait, de ma vie personnelle, mais…

Mais…j’entends autre chose dans ses propos qui me dérange profondément.

Il n’y aurait donc sans homme, pas de famille ? Ils seraient la condition sine qua non, la colonne vertébrale sans laquelle, nous ne serions rien, ou pas grand-chose.

Alors, où niche le sexisme ?

Souvent pas très loin. Dans les regards orthonormés. Dans ceux des femmes, elles mêmes. Dans le jeu des conventions …

Pour mes enfants, je suis l’adulte. Père et mère, nous partageons une autorité conjointe, et traçons le chemin d’une éducation tournée vers le monde.

Bon week end, les Oursins !

A mardi, pour des news de mon-taf-en-cage 😉

Oursine

Tagués avec : , ,
Publié dans Bulles acides

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Abonnez-vous

Entrez votre adresse email pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Partage